Contenu principal

Alpiq cède InTec et le Groupe Kraftanlagen pour 850 mio. de CHF

Le désinvestissement des activités industrielles génère une plus-value et renforce le cœur de métier du Groupe Alpiq.

Lausanne – Alpiq se sépare de ses activités industrielles, génère une plus-value pour le Groupe et renforce ainsi son cœur de métier. En ce sens, Alpiq a signé un accord à hauteur de 850 millions de CHF avec Bouygues Construction dont le siège est à Guyancourt (France). Cet accord porte sur la vente des activités de services et d’ingénierie, qui comprennent InTec et le Groupe Kraftanlagen. Le closing est prévu pour le deuxième semestre 2018. La vente s’effectue sous réserve des conditions d’exécution usuelles et de l’approbation des autorités de la concurrence de l’UE et de la Suisse.

Deux raisons motivent la transaction: premièrement, compte tenu de la situation difficile de la production suisse sur le marché libre, Alpiq n’a actuellement pas les moyens financiers pour poursuivre le développement des activités de services et d’ingénierie et consolider sa position de numéro 1 sur divers marchés. Alpiq n’est ainsi plus la propriétaire adéquate pour les activités de services et d’ingénierie sur le marché industriel. Deuxièmement, avec cette transaction, Alpiq génère une plus-value pour le Groupe et renforce ainsi son cœur de métier. 

Les activités de services et d’ingénierie désormais en mains industrielles

Pour Jasmin Staiblin, CEO d’Alpiq, « Avec Bouygues Construction comme nouvelle propriétaire d’InTec et du Groupe Kraftanlagen, la situation est gagnante pour toutes les parties. Elle offre de nouvelles perspectives commerciales aux deux entreprises et à leurs employés. Avec InTec et le Groupe Kraftanlagen, la nouvelle propriétaire peut compter sur des collaboratrices et collaborateurs dévoués qui s’engagent quotidiennement avec compétence et passion pour répondre aux besoins de leurs clients. Elle accède également à un portefeuille attractif d’activités innovantes et rentables sur des marchés en croissance. » Bouygues Construction peut poursuivre le développement des affaires, effectuer les investissements nécessaires et exploiter le potentiel existant. Ce sont des conditions optimales pour renforcer la position de leader d’InTec et du Groupe Kraftanlagen. La transaction offre de nouvelles perspectives à 7 650 collaborateurs (dont 4 000 employés et 420 apprentis en Suisse).

Pour Philippe Bonnave, Président-directeur Général de Bouygues Construction, « Alpiq Engineering Services et Bouygues Construction partagent les mêmes valeurs, la même culture de l’innovation et de l’excellence opérationnelle. C’est avant tout la qualité des femmes et des hommes engagés au quotidien qui porte nos succès. Forte du regroupement de ces expertises et de la complémentarité de nos métiers, cette acquisition fait de Bouygues Construction un acteur de référence de l’énergie et des services en Europe. » 

Alpiq se concentre sur son cœur de métier

Avec ce désinvestissement, Alpiq se focalise sur son cœur de métier: la production d’électricité en Suisse ainsi que les activités internationales qui comprennent le parc de centrales flexible et diversifié, les nouvelles énergies renouvelables et une solide présence sur le marché du négoce d’énergie. De plus, Alpiq poursuivra la numérisation de son cœur de métier pour améliorer son efficience et développera systématiquement son portefeuille clients à l’aide de « smart solutions » hors de Suisse également.

Après le closing de la transaction relative aux activités de services et d’ingénierie, Alpiq conservera les domaines suivants: Digital & Commerce (négoce international d’énergie ainsi que prestations clients avec des produits structurés et des solutions numériques), la production des centrales thermiques internationale et les nouvelles énergies renouvelables ainsi que Generation Switzerland (production d’électricité en Suisse).

Pour de plus amples informations sur Alpiq, rendez-vous sur www.alpiq.com